Vers un programmatique capable de répondre aux besoins des PME

février 16, 2015

640px-ClavierAlors que l’année 2014 a été marquée par une hausse considérable des investissements de grands annonceurs sur les canaux programmatiques, notamment aux Etats-Unis, le développement attendu pour 2015 sera sans doute aussi l’affaire des petits et moyens annonceurs. L’analyse est du CEO d’AffinityX, Ken Swanson.

Swanson nous rappelle les estimations du marché qui font état d’une hausse attendue pour cette année de presque 50%, encore que plus faible que celle de 2014. « Cela est aussi le signal que le marché est en train de s’ouvrir aux petites et moyennes entreprises, qui sont enfin en train d’accéder à la publicité programmatique d’une façon qui fait sens pour leurs besoins et budgets », affirme-t-il. Et cela veut dire que le programmatique doit être si simple que tout le monde peut le faire.

Les PME sont en effet la cible de l’action de cette agence de création de contenu marketing travaillant pour les agences média. Et à le lire on n’est effectivement pas loin de cette simplicité. Le curieux est que le programmatique permet aux grandes marques de faire ce que les PME font déjà avec leurs clients mais aussi leurs éditeurs, aussi bien sur le print que sur l’univers digital : établir une relation de proximité.

« Plus le programmatique deviendra simple à opérer, mieux ce sera pour les marketeurs de toute taille, ce qui est crucial lorsque l’on considère les PME », dit-il. Et la manière de communiquer avec les patrons de PME est toute autre, car ils gèrent tout à la fois et il faut que les outils s’adaptent à leur réalité : « Oubliez les ciblages d’audience et la création dynamique vantés par les trading desks d’agences et les start-ups de l’ad tech ; ce sont des entrepreneurs qui ne sont pas encore sûrs s’ils auront le temps de mettre leur pub en ligne. »

 

Lire ici son billet.

 

LUL