Vidéo : la notion de « multi-écrans » gagne les pratiques publicitaires en France

septembre 7, 2016

Videology_open

La notion de « multi-écrans » gagne les pratiques publicitaires, du moins selon le dernier « Baromètre du programmatique en France » publié par la plateforme de publicité vidéo Videology pour le deuxième trimestre de l’année. Désormais 40% des campagnes circulant dans les tuyaux de Videology sont programmées sur au moins deux écrans, soit une hausse de 166% par rapport au premier trimestre.

Videology_baromètre_Q22016L’étude indique que malgré un recul considérable, le desktop demeure le support de prédilection des annonceurs, avec 36% des campagnes. Ceci étant, la part des campagnes livrées uniquement sur des inventaires de type mobile a plus que doublé (24% contre 10% au cours du trimestre écoulé).

Selon Videology, le principal indicateur de performance des campagnes vidéo pour les annonceurs français reste le taux de complétion (vidéos vues à 100%), avec la majorité des campagnes (77%) cherchant à le maximiser. Le taux de visibilité reste le second objectif de campagne privilégié par les annonceurs, même s’il accuse un repli de plus de 40% par rapport au premier trimestre. Les formats courts (20 s maximum) sont majoritaires.

Fait très intéressant : 72% de l’inventaire acheté via Videology est mis à disposition des marques dans le cadre d’ad exchanges ouverts, contre 17% seulement via les places de marché dites privatives et 11% en accords directs et garantis.

Videology_baromètre_Q22016_2

(Images : Videology.)