Yahoo dévoile sa stratégie programmatique : data, mobile, Tumblr, BrightRoll, Flurry…

février 10, 2015

Benoit-Cochet-SMALL-289x300Suite de l’entretien avec Benoit Cochet, directeur de publicité et de programmatique pour les pays EMEA à Yahoo (pour lire la première partie, cliquez ici.) qui aborde la data, le mobile et la vidéo.

 

Côté data de quel manière exploitez-vous les données des utilisateurs d’Yahoo ! Et quel type d’accès offrez-vous aux annonceurs ?

Nous accordons la plus grande importance aux données des utilisateurs Yahoo. Elles ne sont collectées qu’avec leur consentement. Nous les commercialisons uniquement via nos propres solutions de ciblage : via notre offre d’audience planning appelée Audience Ads (dans ce cas, nous opérons ces données via notre plateforme d’achat programmatique Yahoo Ad Manager Plus et gérons en direct la campagne publicitaire) ; ou via notre plateforme publicitaire Yahoo Ad Exchange (dans ce cas, nous mettons à disposition ces données couplées à notre inventaire publicitaire via notre Adexchange ; les plateformes tiers peuvent alors acheter cette audience mais pas la donnée brute). Dans les deux cas, notre objectif est de proposer de la publicité pertinente pour l’utilisateur et efficace pour les annonceurs.

Pouvez-vous nous expliquer vos capacités et offres en matière de programmatique mobile ?

Chez Yahoo, notre conviction est que la monétisation du mobile dans les applications se fera via le Native Advertising. Nous croyons beaucoup à ce format parfaitement intégré, personnalisé, impactant et peu intrusif. Notre offre publicitaire mobile est donc majoritairement basée sur le Native Advertising au travers de notre produitYahoo_mobile Gemini Native Ads. Néanmoins, nous pouvons aussi répondre à différentes problématiques via notre offre d’Audience Planning, Audience Ads, disponible aussi sur mobile.

Et vidéo : qu’est-ce qui a changé pour vous avec le récent achat de BrightRoll ?

L’acquisition de l’une des meilleures plateformes du marché nous a permis de consolider notre position aux US en devenant un des tout premiers fournisseurs de publicité vidéo online. Ce rachat est structurant pour nous et ouvre de nouvelles perspectives sur un marché vidéo en pleine croissance. Nous travaillons actuellement à l’intégration des équipes et de la technologie.

Et concernant les deux à la fois (vidéo et mobile), avec Flurry notamment ?

Il en est de même pour Flurry. Flurry est à la fois un outil d’analytics mobile puissant et une plateforme publicitaire mobile et vidéo sur mobile. Il est évident que mieux comprendre et exploiter la donnée mobile et étendre notre inventaire mobile sont clés pour notre offre.

Où vous êtes de la monétisation de Tumblr ?

Tumblr est le média social des créateurs et des passionnés de contenus. C’est aussi une formidable plateforme de gestion de contenu de marque. Disposer d’une telle plateforme est stratégique pour les marques qui veulent faire vivre et exploiter leurs contenus à l’envie. Mais trop de contenus sont produits sans penser le dispositif qui génèrera de l’audience. Nous pensons qu’il n’y a pas de contenu de marque efficace sans médiatisation. C’est pourquoi nous avons lancé une offre Yahoo+Tumblr, pour diffuser les contenus de marque sur nos deux sites.tumblr_capture

Quel intérêt pour un annonceur de travailler avec Yahoo, plutôt qu’avec Facebook ou Google ?

Tout d’abord, l’inventaire Yahoo n’est disponible et commercialisé que via notre Ad Exchange.  Ensuite, en tant que premier éditeur au monde avec plus d’un milliard d’utilisateurs dont 550 millions de mobinautes, nous disposons d’une connaissance approfondie de nos utilisateurs. Nous croisons nos données propriétaires (données de profils, socio démographiques, consommation média et services, recherches, email reçus, comportement publicitaire…) avec des données tiers, pour connecter les marques à grande échelle avec leurs audiences utiles.  Enfin, en termes de qualité d’inventaire, l’inventaire Yahoo est performant, visible, et qualitatif.

Quelles sont vos priorités pour cette année en France ?

Le Mobile (encore et toujours !), la vidéo (plus que jamais !), le native advertising, et le programmatique.

Luciana Uchôa-Lefebvre